Architecture Tlemcen

Lilypad : les premières îles pour les réfugiés du climat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lilypad : les premières îles pour les réfugiés du climat

Message par fadila le Sam 18 Juil - 14:58

Lilypad : les premières îles pour les réfugiés du climat

Architecte

Vincent Callebaut Architectures

Description

Selon les prévisions des experts, le niveau des océans devrait augmenter de 20 à 90 cm au cours du 21e siècle. Pour faire face à la future disparition de territoire, l'architecte Vincent Callebaut a imaginé Lilypad, un projet d'archipel d'îles artificielles pour les réfugiés du climat.
De formes rondes, les îles Lilypad pourraient être construites dans les archipels menacés par le réchauffement climatiques, comme les Maldives, mais aussi dans la baie de Monaco. Génie visionnaire ou délire d'architecte ?
Chaque île serait une écopolis amphibie, une ville flottante installée sur une structure posée sur l'eau. La cité respecterait l'environnement et serait auto-suffisante car elle produirait elle-même son énergie.
Le projet Lilypad prévoit d'utiliser l'énergie osmotique. Cela revient à séparer l'eau douce de l'eau salée, ce qui crée une pression, réutilisée au moyen d'une turbine et transformée en énergie. Une énergie renouvelable quasiment infinie.
Le transfert des eaux de la glace fondue, à cause du réchauffement climatique, provoquera la disparition partielle ou complète de plusieurs dizaines d'îles et d'atolls. Lilypad pourrait ainsi sauver les habitants des Maldives, qui pourraient s'y réfugier.
Lilypad émettrait zéro émission de carbone car chaque île possèderait toutes les énergies renouvelables : solaire, thermique, photovoltaïque, éoliennes, hydraulique, marémotrice, biomasse. Le total d'énergie produite serait supérieur à la consommation de la cité.
Chacune de ces îles pourra accueillir 50 000 habitants. Ils pourront y vivre, y travailler, et s'y divertir sans la quitter.
Les îles se ressembleront par leur forme ronde. Les trois "montagnes" qui les composeront accueilleront des logements, des bureaux et des espaces de loisirs. Ou alors des fermes agricoles et des activités liées à l'aquaculture.
Les murs des bâtiments seraient faits de fibres de polyester recouvertes d'une couche de dioxyde de titane. Cette enveloppe, qui réagirait aux rayons ultraviolets, absorberait naturellement la pollution atmosphérique par effet photocatalytique.
Vincent Callebaut s'est inspiré d'une feuille de nénuphar de la Victoria Regia d'Amazonie, grossie 250 fois. L'architecture possède une structure en branches : chacun des bâtiments étant relié au centre qui peut être soit un lagon pour purifier l'eau, soit une piscine à ciel ouvert.
Cette vue futuriste de la baie de Monte Carlo, à Monaco, pourrait devenir une réalité. Même si les projets d'agrandissement de la Principauté, sur la mer, ont été arrêtés, le projet Lilypad pourrait très bien les remplacer.
Recyclage des déchets, production d'énergie renouvelables, traitement de la pollution, production agricole... Les îles de Lilypad œuvreraient pour le développement durable. Un projet que Jules Verne aurait sûrement voulu inventer.

fadila
Archi_violet
Archi_violet

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 32
Localisation : guelma
Emploi/loisirs : architecrure
Université : annaba
Réputation : 1
Points : 15
Date d'inscription : 14/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lilypad : les premières îles pour les réfugiés du climat

Message par sousou le Mar 20 Oct - 23:38

merci bcp mé s'il y a des photo svp

sousou
Archi_vert
Archi_vert

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 28
Localisation : darna
Emploi/loisirs : étudiante
Université : mostaghanem
Réputation : 1
Points : 66
Date d'inscription : 10/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum