Architecture Tlemcen

Style néo-classique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Style néo-classique

Message par bouguerra.z le Mer 25 Nov - 19:30

Style néo-classique (vainqueur) 1830 – 1900
Il s’agit d’une architecture classicisante, d’appartenance européenne, qui trouve origine en 1750 dans les références gréco-romaines pour devenir l’architecture officielle de l’empire français pendant 70 ans. La volonté de donner un aspect monumental aux édifices publics, avec le développement d’un confort urbain pour les colons, fondé sur l’esthétique, l’hygiène, et l’agrément.
Les principales caractéristiques:
1. Les constructions sont de forme parallélépipédiques,
presque cubiques, avec des ouvertures larges et régulières sur toutes les
façades ; il s’agit, soit de grandes fenêtres, soit de balcons qui font
parfois, le tour de deux façades
2. La symétrie, la rythmicité des ouvertures, ouvertures en hauteur
3. Les RDC, bordant les places ou avenues et rues importantes sont réservées à des commerces et souvent en retrait sous des arcades
4. L'emploi des colonnes et des ordres
5. le fronton triangulaire ou segmentaire
6. balustres et corniches, bas reliefs floraux, portique extérieur (entrée),
7. Les matériaux de construction varient de la pierre taillée au béton avec des décorations en fer forgé, en plâtre, marbre et stuc (imitation du marbre). les toits sont en tuiles et les rares terrasses sont inaccessibles
8. Les niveaux varient de deux à trois étages, rarement quatre
9. Les motifs de décoration sont très variés et participent
à l’animation de la façade. Le principal motif est le balcon surchargé de
décors (fantaisie), C’est à ce niveau que sont traitées les fenêtres, la
ferronnerie et les encorbellements (consoles)
Les origines du style néo-mauresque en Algerie
Début du XXe …..Une nouvelle tendance architecturale voit le jour :

Tout a débuté en 1903, avec la nomination de Charles Célestin Jonnart au poste de gouverneur général. L’homme est un habitué de l’Algérie. Pour lui, la réussite de la colonisation française passe avant tout par un rapprochement avec les autochtones.
Et ce rapprochement se doit d’être avant tout culturel et religieux. Pour ce faire, le gouverneur général publie une série de circulaires afin d’imposer un certain style architectural aux constructions publiques.
Jonnart devient ainsi l’initiateur d’un nouveau mouvement stylistique aux tendances orientales : le néo-mauresque
Qu’est-ce que le style néo- mauresque ?

Notion et définition : Le néo-mauresque se présente comme une construction composée se référant à deux occurrences :
- Le préfixe "Néo" : marque un renouveau dans le cadre d'un ordre ancien. D'où les expressions : néo-classique, néo-mauresque, néo-baroque, préexistant qui intègre de nouvelles données.
- La deuxième particule "Mauresque": vient de l'adjectif maure qui d'après les Romains, désignait ce qui appartenait à la Mauritanie ancienne (actuellement le Maghreb). Par la suite, au Moyen-âge, cette appellation va être donnée au peuple du Maghreb qui a conquit l'Espagne.
- Le style néo-mauresque est apparu au début du XXe siècle : Beaucoup de nos villes ont été investies par ce style d'architecture. Cette floraison esthétique et architecturale est due à la conjugaison de faits à la fois politiques, économiques et culturels.

*Avant d’avancer dans l'éxposé il est judicieux de revenir aux origines du style néo mauresque :
Le langage néo-mauresque est une tendance humaniste, une tentative de récupération des valeurs du patrimoine architectural et urbain traditionnel dans les constructions modernes, une volonté d’arabisation du cadre bâti.
C’est en quelque sorte l’affirmation d’une renaissance artistique des caractères de l’architecture traditionnelle.
Les architectes français ont puisé dans le vocabulaire traditionnel magrébin jusqu'à un point incroyable.
On a réalisé en Algérie un nombre considérable d’édifices modernes que l’on a arabisé et qui répondent à des besoins contemporains, à des fonctionnements nouveaux : gare, poste, hôtel de ville, etc. (des fonctions qui n’existaient pas dans le patrimoine traditionnel).
C’est un phénomène de métissage : deux cultures et deux architectures qui se marient, qui se conjuguent pour produire un style nouveau.
Le début du siècle est une époque très importante dans l’histoire, car elle a crée une tradition arabisante de l’architecture et un rapport nouveau entre les programmes modernes et l’architecture traditionnelle.
Cette quête de formes et de décors traditionnels n’est pas isolée en fait, elle est le résultat de tout un mouvement orientaliste développé en Europe à partir de la fin du XVIIIe siècle, pour atteindre son apogée pendant la 2ème moitié du XIXe siècle avec les travaux des peintres orientalistes, les récits de voyageurs, la photographie orientaliste et l’architecture arabe développée dans les grande capitales européennes .
Le savoir constitué vers la fin du XIXe siècle sur l’architecture mauresque de l’Algérie, notamment à travers les travaux d’Edmond Duthoit, disciple de Viollet Le Duc envoyé en 1872 en mission à Tlemcen pour étudier les monuments dignes d’intérêt de monuments historiques de l’Algérie avait permis d’approfondir les connaissances autour du langage formel de cette architecture en proposant une analyse raisonnée de ses éléments : le minaret, la coupole, la balustrade sculptée, le moucharabieh, la calligraphie, le décore de faïence.
La réflexion a privilégié la filiation avec l’Espagne musulmane où se trouvent les monuments les plus représentatifs de l’art arabe mais dans celui de l’art mauresque .

N.B. : Si le style du vainqueur se concrétisant dans le néo classique avait traduit la phase militaire de la conquête coloniale, la nouvelle phase politique et économique qui émergea a partir du débute du XXe siècle a accouché d'un modèle inédit: le style du protecteur (le néo-mauresque). Ce dernier va se doter d'une démarche et d'une idéologie spécifiques pour s'imposer et s'inscrire dans le champ des réalisations urbaines.

Edifices construits dans ce style:
Tenus de suivre les directives du gouverneur général, les architectes en Algérie, bien qu'ayant à leur actif d'autres projets à réaliser en des styles divers, répondent au début du XXe siècle à la demande publique et à la tendance néo-mauresque qui se généralise dans les principales villes du pays: de Constantine et Bône à l'Est à Oran et Tlemcen à l'Ouest un programme similaire est appliqué.
Au même titre que la médersa d'Alger (1905) Henri Petit conçoit celle de Tlemcen inauguré la même année.
De son côté Albert Ballu réalise la medersa de Constantine en 1909 et la gare d'Oran dont le minaret étonne l'usager.
Mais l'édifice le plus connu reste la grande poste d'Alger conçue en 1910 par Voinot et Tondoire.
L’édification de la gare de Bône (actuelle Annaba) vient tardivement (1927) c'est-à-dire après 24 ans d’existence de cette tendance qui au fil des jours, s’est enrichit en empruntant de plus en plus d’éléments architectoniques spécifiques à des bâtiments cultuels tel que le minaret, etc.
les éléments de référence néo- mauresque , ou comme ils préfèrent certains de le nommer
Arabisance ou Clin d'oeil :
1. portes monumentales,
2. emploi des arcs outrepassés, à lambrequin, en stalactite…
3. boiserie de balcons, encorbellements,
4. des colonnes à fûts cylindriques ou cannelés en torsades,
5. chapiteaux à corbeilles simples,
6. balustrades de boiseries ajourées,
7. emploi de la coupole, des merlons et pinacles
8. soubassement des murs en carreaux de faïence,
9. encadrements des baies sont revêtus de carreaux de céramique
aux motifs très variés de fleurs et d’arabesques
10. les écoinçons sont traités avec des carreaux de faïence polychromés
11. utilisation de l'élément minaret dans les édifices publics
Exemple:
la préfecture et la grande poste d’Alger, l’hôtel Cirta et la Medersa à
Constantine.

bouguerra.z
Archi_rouge
Archi_rouge

Féminin
Nombre de messages : 211
Age : 31
Localisation : tebessa
Emploi/loisirs : architecte
Université : la fac de tebessa cheikh larbi tebessi
Réputation : 15
Points : 525
Date d'inscription : 02/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://bouguerra-architecte.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Style néo-classique

Message par bria le Lun 8 Nov - 23:26

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii bcp

bria
Archi_bleu
Archi_bleu

Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 26
Localisation : oui
Emploi/loisirs : oui
Université : aamar thlidji
Réputation : 0
Points : 24
Date d'inscription : 06/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum